Un républicain pro-vie de Caroline du Nord a admis avoir payé l’avortement de sa femme

Un responsable de l’État républicain qui s’oppose à l’avortement a admis qu’il avait déjà payé lui-même la procédure.

Mark Robinson, le lieutenant-gouverneur de Caroline du Nord, a fait des aveux sur sa page Facebook en 2012. Après qu’un autre utilisateur de Facebook ait contesté un message anti-avortement que M. Robinson avait publié, le républicain a riposté avec un morceau surprenant de son histoire personnelle.

“Je ne dis pas que l’avortement est une mauvaise cause [sic] J’ai dit que c’était faux parce que Dieu le dit », a écrit M. Robinson. “C’est mal quand les autres le font et c’était mal quand j’ai payé pour que cela soit fait à mon enfant à naître en 1989.”

“Ok, je suis désolé”, a répondu l’utilisateur Facebook apparemment ébranlé.

Depuis lors, M. Robinson est un opposant déclaré à l’avortement. Sur son site Web de campagne lorsqu’il se présentait au poste de lieutenant-gouverneur, le premier élément de sa liste de promesses était de “se battre pour la vie de l’enfant à naître”.

Lundi, les aveux vieux de dix ans de M. Robinson sont revenus le hanter. Sous un tweet citant l’un de ses discours anti-avortement, un utilisateur de Twitter a évoqué l’ancien message Facebook.

“Il admet pleinement qu’il a payé pour un avortement dans les années 80 qui était son enfant”, a commenté @ amye166. “Alors, c’est bon pour moi mais pas pour toi (comme d’habitude).”

“Attends, vraiment ?” a demandé un autre lecteur.

@ amye166 a ensuite publié une capture d’écran de l’échange Facebook, que plusieurs utilisateurs ont retweeté, déclenchant de multiples reportages.

Jeudi, M. Robinson a confirmé que les aveux étaient vrais. Assis à côté de son épouse, Yolanda Hill, le lieutenant-gouverneur s’est adressé à ses partisans dans un Message vidéo Twitter.

“Il y a plus de 33 ans, avant de nous marier et d’avoir des enfants, nous nous sommes fait avorter”, a déclaré M. Robinson. “C’était la décision la plus difficile que nous ayons jamais prise, et malheureusement, nous avons pris la mauvaise.”

M. Robinson a déclaré que l’expérience n’avait fait que renforcer son opposition à l’avortement.

“Cette décision nous accompagne depuis”, a-t-il déclaré. « C’est à cause de cette expérience dans notre cheminement spirituel que nous sommes si catégoriquement pro-vie. Nous savons ce que c’est que d’être dans cette situation, et nous connaissons la douleur qu’un avortement cause.

M. Robinson a déclaré qu’il était “à 95% sûr” qu’il se présentera au poste de gouverneur en 2024 et a levé un impressionnant 1,5 million de dollars pour une campagne potentielle, a rapporté WRAL.

Le républicain n’est pas étranger à la polémique. En octobre de l’année dernière, M. Robinson a été appelé à démissionner après une vidéo refait surface de lui qualifiant l’homosexualité de “saleté”. Il a refusé de s’excuser pour ces propos.

Leave a Reply

Your email address will not be published.