Les Russes feront face à une “résistance féroce” s’ils attaquent

ROME – L’évêque catholique d’Odessa, en Ukraine, a déclaré cette semaine que si la Russie attaque, elle échouera car “les gens se battront férocement pour défendre leur ville”.

L’évêque Stanislav Szyrokoradiuk a déclaré à Catholic News Service (CNS) que l’importante ville portuaire d’Odessa est préparée à une attaque frontale russe dans les prochains jours, insistant sur le fait que “chaque rue et chaque place résisteront, même si cela prend des années”.

L’évêque de 65 ans a déclaré jeudi à l’Aide à l’Église en Détresse (ACN) qu’Odessa avait subi des bombardements par l’armée russe au cours des derniers jours et qu’il y avait eu de fréquents avertissements de raids aériens.

“Tant de gens meurent chaque jour”, a-t-il déclaré.

Des parents et des amis assistent à une cérémonie funéraire pour quatre des militaires ukrainiens, qui ont été tués lors d’une frappe aérienne dans une base militaire à Yavoriv, ​​dans une église à Lviv, en Ukraine, le mardi 15 mars 2022 (AP Photo/Bernat Armangue).

Alors que des dizaines de familles d’Odessa ont été tuées par les frappes, a observé l’évêque, une attaque complète contre la ville – qui se trouve sur la mer Noire non loin de la Crimée, où la Fédération de Russie a stationné des cuirassés – n’a pas encore eu lieu, mais les gens en attendent un bientôt.

“Nous avons constamment peur d’une attaque par la mer”, a-t-il déclaré.

L’invasion russe de l’Ukraine a uni les citoyens au-delà des frontières confessionnelles, galvanisant leur résistance, a noté Szyrokoradiuk, comme le fait souvent une cause commune primordiale.

“Dans une guerre, quand des gens meurent et que des quartiers entiers sont effacés avec leurs écoles et leurs hôpitaux, vous ne pouvez pas demander qui est catholique et qui est orthodoxe”, a-t-il déclaré à CNS. “Le monde entier regarde sans vouloir agir, tandis que les avions et les chars russes cherchent à nous effacer de la surface de la terre.”

“Beaucoup de gens ont quitté la ville”, a déclaré l’évêque à Radio Vatican. « Cependant, de nombreuses personnes restent : pauvres, seules, âgées et sans abri. Nous faisons ce que nous pouvons pour aider ceux qui en ont besoin. »

“Nous accueillons des réfugiés dans nos centres de retraite et de loisirs, nous distribuons des produits de première nécessité, de la nourriture, des vêtements, des produits d’hygiène et des médicaments”, a-t-il déclaré.

Vendredi après-midi, fête de l’Annonciation de l’archange Gabriel à la Vierge Marie, le pape François consacrera la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie, et Szyrokoradiuk a déclaré que son peuple se joindrait à lui pour “prier pour leur nation et leur terre”.

“Ce n’est pas une guerre, mais une action satanique, basée sur le mensonge et la destruction – et le diable n’écoute pas Dieu, encore moins le Saint-Père”, a-t-il dit.

« Bien que je ne puisse pas prévoir ce que les Russes feront s’ils envahissent Odessa, je crois toujours que le Seigneur ne le permettra pas. En tout état de cause, nous resterons ici parmi les nôtres, confiants dans le Christ et Marie », a-t-il déclaré.

Leave a Reply

Your email address will not be published.